immixtion

Human Friendly IndeBlog

28 janvier 2007

Artefact

Dénudée par la nuit, la peau nacrée d'un clair de lune, tu viens toujours comme pour m'effaroucher lentement les yeux. Tu viens encore, un pas, puis l'autre. Le sourire contrit, tu as les pieds meurtris par ce sol en saillies. Brisé et épars, je suis comme ce verre à terre. Un pas, lentement appliqué du talon aux orteils, puis l'autre. Le regard vert de douleur, vert de lune et de peur, tu te campes là sur ton envie. Tu te plantes là sur ton sang et me laisses sans toi pour un temps infini. Ton désir à deux doigts de mes mains, les... [Lire la suite]
Posté par immixtion à 23:39 - Commentaires [34] - Permalien [#]

22 janvier 2007

Nirvana's Bleach

Déjà je t'avais croisée à ce moment inhabituel pour toi dans cette boîte à tchatcher, et l'émotion forte passée, je ne m'attendais pas du tout à ce que tes mots s'alignent sur l'écran de ma boîte à ondes de poche. Et ce qu'ils m'ont dit est justement, incroyablement même, la réponse à une question qui me trottait à l'esprit depuis peu. J'ai du mal à y croire. Cette étoffe de moi que je t'ai laissée, cette trame noire décolorée et usée avec ce dessin blanc décrépit, cette fine maille qui connaît tant ma peau tu la revêts encore et t'en... [Lire la suite]
Posté par immixtion à 01:09 - Commentaires [23] - Permalien [#]
12 janvier 2007

Expectative

C'est la période des bilans. Si !Vous pouvez en croire mon expérience de comptable en charge d'un portefeuille d'une cinquantaine de clients, allant de l'agriculteur acculé ne survivant que grâce à quelques aides - témoins du profond malaise généré par une industrie agroalimentaire prospère youplaboum, florissante de flores intestinales chiasseuses injectées dans nos culs d'artisans de notre malheur alors que l'on continue à user la graphie bien trop vieillie agro-alimentaire -, à la société anonyme spécialiste local de la vente de... [Lire la suite]
Posté par immixtion à 03:07 - Commentaires [33] - Permalien [#]
10 janvier 2007

Ville d'eau

C'est une charmante petite bourgade normande, où les animaux se promènent à poils aussi bien en laisse, qu'en harnais ou que sur les épaules de ces dames. Et que je t'en frime de la bagnole, casino et boutiques prout-prouts, et que je te stéréotype et que ça sent du snob. Et que je te bombe sur la tête à défaut d'être sur la plage, c'est pas trop la saison des petits itsi bitsi tini ouini, tout petits, petits bikinis. Y'a la mer bio gris-marron qui tire son épingle du jeu, et on marche sur les planches ça évite de se mettre du sable... [Lire la suite]
Posté par immixtion à 17:00 - Commentaires [29] - Permalien [#]
08 janvier 2007

Excuse-moi

Si j'éprouve L'égoïste besoin de te dire encore à quel point je ne peux exprimer cet affreux manque de toi.Si j'éprouve Chaque jour mes pensées douloureuses aux parfums capiteux de nos accords à corps perdus.Si j'éprouveAvec désinvolture d'autres amours délicieuses que je sais pertinemment compromises d'avance.Si j'éprouve Encore et encore ton cœur à ne pas savoir comment m'effacer de ton corps et de tes pensées.Excuse-moi.Et toi aussi, de ton amour délicieux excuse-moi...
Posté par immixtion à 10:13 - Commentaires [42] - Permalien [#]
08 janvier 2007

Vampire bite

  Sans connaître encore la douceur de tes crocs  J'ai posé leur empreinte à la chair de mon cou.  Je savais que ta simple lueur me rendrait flou  Et je connaissais la teinte et le clair de l'accroc.  J'avais déjà de toi l'effroi d'un métal à ma peau  Sans même avoir goûté la chaleur de tes ajouts.  Ce cou qui ce soir me brûle de n'y sentir ta joue.  Ce coup si cruel de ne pas nous réjouir si beaux.  Mon sang mêle un goût de pétales à mes maux    Que je crache en fumée dans des... [Lire la suite]
Posté par immixtion à 00:58 - Commentaires [6] - Permalien [#]

29 décembre 2006

désinvolture, négligence

« La désinvolture et la négligence se manifestent par le même laisser-aller apparent. Mais dans un cas il y a du caractère ; dans l'autre, seulement une insouciance méprisable. Tout est dit : la désinvolture est un art ; la négligence est un tort.Il y a moins, dans la désinvolture, une volonté mal intentionnée que l'expression naturelle d'une sorte de je-m'en-foutisme gentil et élégant (...). Dans la négligence, on ne trouve que le vide de l'omission stupide (...) et les signes d'un cerveau ou bien inattentif ou bien peu lumineux... [Lire la suite]
Posté par immixtion à 10:24 - Commentaires [28] - Permalien [#]
21 décembre 2006

La machine à explorer le tant perdu

C'est dans ces moments où la conscience de soi se larve suffisamment d'indolence pour ne pas la soumettre à la sujétion de la raison que j'emprunte la machine. Je ne m'y installe pas volontairement, elle s'impose comme un hâle de givre, comme une chair de poule. Elle a ma peau.La mécanique est toujours aussi froide mais elle se rode. La machine se règle petit à petit, au fur et à mesure de mes excursions corporelles, de mes incursions temporelles. Les douleurs du passage ont changé, le bruit également. Ou alors je m'y habitue. Ou... [Lire la suite]
Posté par immixtion à 11:22 - Commentaires [31] - Permalien [#]
15 décembre 2006

Désinvolte fa(r)ce

Si je m'enlève cet air de rien, ça fait ien et j'ressemble plus à rien.J'ai l'air d'un con. Mais un con n'a pas forcément l'air d'un crétin. Et un crétin ça n'en manque pas sinon on dirait que cétin, crétin.Non, sans cet air de rien j'ai juste l'air d'un con.J'arpente avec mes airs d'être heureux, même si ça s'voit peut-être pas toujours.Mais très franchement j'm'en branle des eux tant que j'ai du thé, du hash et du x.Sans l'air de grand chose mais avec quand même un faux air de quelque chose. Et puis j'ai besoin de ces airs pour me... [Lire la suite]
Posté par immixtion à 10:45 - Commentaires [29] - Permalien [#]
14 décembre 2006

Ex amen

Autant que j'adore t'appliquer en mélodies des mots à l'écrit,J'aime peaufiner en chansons de gestes mes silences à l'oral. Ensemble pas très convenable, doit faire beaucoup mieux...
Posté par immixtion à 15:48 - Commentaires [9] - Permalien [#]